Faites moi confiance : la formule de l’escroc

Vous souvenez-vous de la dernière fois que l’on vous a demandé ouvertement d’accorder votre confiance?

Et si je vous demande maintenant de vous concentrer et de prendre un instant pour vous rappeler ce que vous avez ressenti au moment où cette requête a été formulée ?

« Mais pourquoi il me dit ça?! »

Ah! N’est-ce pas?!

Pour beaucoup c’est un sentiment tapi de suspicion qui émerge, alors que souvent il n’était pas présent en premier lieu.

Alors dire cette phrase fait il de vous un escroc? Quelqu’un de mal attentionné qui tente de manipuler son prochain?

Je ne sais pas.

Ce que je sais, c’est que la confiance se gagne sur le terrain de l’inconscient et du conscient. Mais elle ne se demande pas, elle a beaucoup trop de valeur.

Demander la confiance à ce quelque chose de pourri qui va attiser automatiquement votre système d’alarme inconscient, quand ce dernier a déjà capté auparavant quelques signaux qui lui ont mis le doute.

Maintenant, un conseil : n’utilisez pas cette formulation car potentiellement vous récolterez le résultat inverse qu’escompté, et ce n’est pas ce que vous voulez!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.