L’intelligence des emotions

Pour beaucoup, l’intelligence émotionnelle est liée à la capacité à faire preuve d’empathie, comprendre les autres et disposer d’un excellent relationnel.

Pourtant ceci est la résultante de l’intelligence émotionnelle.

L’intelligence émotionnelle est la capacité à réfléchir sur et comprendre votre vie émotionnelle. Ce qui se passe en vous au quotidien. Le plus clair vous voyez en elles (pourquoi sont elles là et comment vous affectent elles) le plus facilement vous pourrez les gérer le moment venu.

L’amalgame est entre le fondement de l’intelligence émotionnelle et sa finalité est normal car se sont les deux pendants d’une médaille.

« Pour comprendre les autres, il faut commencer par se comprendre soit même ».

Voici quelques questions que vous pouvez vous poser pour commencer à développer cette compétence.

Quels sont les faits ?

Les émotions sont un signal d’alerte interne qui a tendance à nous rendre aveugle. Respirez, acceptez les, et faites le point sur les faits liés à la situation.

Qu’est ce que mon tableau de bord émotionnel me dit ?

Apprenez à apprehender vos émotions comme des lumières sur un tableau de bord de voiture. Elles sont là, elles sont automatiques, elles vous indiquent quelques chose de concret, à vous de découvrir quoi. Ne vous battez pas contre elles, elles contre attaqueront. Acceptez.

Quelle est mon histoire ?

Une fois les deux premières questions posées, il convient de cerner l’histoire que nous nous racontons. Chacun d’entre nous est un protagoniste de l’histoire de sa vie. Il ne faut néanmoins pas oublier que nous en sommes aussi le narrateur ET l’auteur!

Donc la prochaine fois, identifier l’histoire. Quelles sont vos pensées à ce moment là? Valident elles les faits? Y’a t’il une histoire plus cohérente?

Qu’est ce que je veux vraiment ?

Voulez vous être l’esclave de vos émotions ? Ou bien être maître/maîtresse de l’histoire que vous vous racontez?

Les émotions déterminent la qualité d’un moment, mais vos valeurs déterminent la qualité de votre vie.

Il ne tient qu’à vous de décider de votre état d’esprit à un moment donné et de répondre ou non à ce qui se trame en interne.

Comme William James le disait si bien :

« il n’y a qu’une cause à la défaillance humaine. Et c’est le manque de confiance de l’Homme en son vrai soi ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.