Parler aux esprits

Vous êtes vous déjà demandé à quoi ressemblait votre esprit?

Je me suis posé la question un certain nombre de fois et j’ai trouvé la réponse dans le livre « Neuroleadership » de James Teboul.

Notre esprit est un théâtre!

Bien sûr pas à proprement parler, mais l’illustrer de la sorte apporte à sa complexité un semblant de simplicité. Je vous explique.

Il y’a le bâtiment en lui même, les tribunes, les backstage, la scène et l’endroit de celle-ci qui est éclairée par le spot de la régie. Au théâtre, les personnages rentrent et sortent de scène comme s’ils essayaient de s’y faire une place le temps de passer sous les feux de la rampe.

Et bien votre attention fonctionne peu ou proue de la même manière.

Le cerveau perçoit un nombre incommensurable d’information et il ne peut bien entendu pas toutes les traiter de manière consciente sinon nous ne pourrions pas percevoir le monde tel qu’il est à nos yeux. Le cerveau a en quelque sorte besoin d’une scène éclairée qui le coupe de l’agitation ambiante, et il y fera monter les protagonistes (informations) qui retiendront le plus son attention.

Cela ne veut pas dire néanmoins que toutes les autres informations ne sont pas importantes. Elles ne nécessitent simplement pas à ce moment précis une attention soutenue et reste donc dans l’ombre de la conscience : l’inconscient.

Pour reprendre l’exemple du théâtre, lorsque vous parlez sur cette scène, le jeu est porté à la conscience mais vos jambes qui vous portent et vous permettent de déambuler sont gérées inconsciemment. Pourtant vous aurez pleine conscience de l’importance de les maîtriser si vous vous retrouvez dans un gymnase sur une poutre de 10cm de large à 1m25 de hauteur.

Qu’est ce que tout cela a à voir avec la communication me direz-vous?

En réalité, apprendre à mieux communiquer c’est apprendre à mieux dialoguer consciemment avec la partie inconsciente de votre interlocuteur. C’est apprendre à mieux parler à son esprit si je puis dire. Celui-ci vous analyse en continue sans que sa partie consciente ne le remarque mais il est bel et bien là à scruter vos moindre faits et gestes, ce qui mènera à un jugement de valeur : J’aime, j’aime pas ; j’écoute, j’écoute pas.

Je vous propose un exercice amusant :

La prochaine fois que vous discutez avec quelqu’un et que vous vous rendez compte qu’il est en train de décrocher, deux options s’offrent à vous. Faites un trait d’humour ou dites quelque chose qui n’a rien à voir avec la situation. Vous remarquerez immédiatement la personne reprendre le fil et vous regarder d’une manière interrogative.

Ça y est, vous revoilà sous le feu des projecteurs 😏

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.