Pensée créative vs action créative

Vous en connaissez sûrement un.
Un penseur.
Il représente celui qui a toujours énormément d’idées créatives. Il est un fin observateur du quotidien.

Vous connaissez aussi son pendant : l’acteur. Celui qui agit et fourni des résultats parfois inattendus.

Dans notre société de plus en plus intellectualisée nous projetons le fait que penser est la vertu supérieure, celle qui mène à la créativité pure. Cette tendance est notamment étayée par des slogans comme celui d’Apple : « Think Different ».

Pourtant penser ne suffit pas. Penser est une action incomplète lorsqu’on parle de créativité. Il faut faire. À l’inverse, faire sans réfléchir avec un minimum de sagesse peut être contre productif.

C’est pourquoi je pense qu’il est important d’allier les deux et de chercher des phases de créativité qui ne passent ni plus ni moins que par l’amusement.

S’amuser c’est retrouver un instant son âme d’enfant où tout est possible. C’est enlever ses oeillères dont l’âge adulte nous a lentement et délicatement doté.

Je lance un défi aux Chefs de projets : la prochaine fois que vous souhaitez innover, créez deux groupes : un qui devra imaginer la meilleure solution, débattre et vous la soumettre ; un second qui devra créer une solution en partant de rien, et qui sera incité à sortir, à aller voir ce qui se fait ailleurs et à parler aux utilisateurs finaux.

Je vous laisserai découvrir lequel des deux aura trouvé la solution la plus créative ET opérationnelle.

Un indice : Nietzche disait lui-même que les pensées viennent en marchant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.