Atteignez Vos Objectifs Grâce à la Règle des 4%

#Objectifs

Il y a une règle que vous connaissez sûrement déjà car elle est apparue plusieurs fois dans mes articles, mon livre et mes contenus en général : la règle des 1%.

Elle est directement inspirée de la théorie des intérêts composés qui postule qu’en répétant une petite action au quotidien de manière constante, on entame un process de croissance exponentielle.

Ce qui est dur avec le concept de croissance exponentielle, c’est que notre cerveau à beaucoup de mal à se le représenter. Et pour cause, notre cerveau est une machine à prédire l’avenir – super mal d’ailleurs -. Pour ce faire, il va se baser sur vos expériences passées et en faire une projection linéaire qui est sensée représenter votre futur.

Je répète : il va littéralement transposer ce qui vous est arrivé dans le passé pour en déduire votre futur.

C’est une limitation énorme de votre potentiel.

Si un jour vous avez demandé une augmentation et qu’elle vous a été refusé, il y a des chances pour qu’il interprète ça comme une constante pour le futur.

Idem si un jour vous avez failli vous noyer, il est probable que votre cerveau vous dise “euh, non. Nous… l’eau… c’est pas vraiment notre truc tu vois… Alors oui, je comprends ton envie de quitter Paris et d’aller vivre à la mer, mais fais quand même gaffe… souviens toi l’été 93 chez tata Monique à la Rochelle… Depuis on est allergique aux algues et au bruit des mouettes…”.

C’est pour ça qu’on a eu du mal avec la propagation du COVID, qu’on a du mal avec les placements financiers, et qu’on a du mal avec le fait d’imaginer les répercussions de nos actions sur le long terme. Quand on se situe sur une courbe exponentielle (la vie) et qu’on regarde derrière soi ou devant soi (court terme), la courbe semble plate. Jusqu’à ce qu’un jour elle explose.

Ce principe est vraiment important car c’est celui qui va vous apporter la motivation mais aussi le sentiment d’excitation envers l’avenir, cette idée que des jours heureux vous attendent et que les efforts que vous faites au quotidien servent à quelque chose.

Si vous ne comprenez pas l’idée des intérêts composés, vous resterez toujours incapable de vous engager dans n’importe quelle action qui nécessitera quelques sacrifices/efforts sur le court terme.

Pour progresser dans n’importe quel domaine, il faut jouer sur deux variables :

  • La règle des 1% (la constance)

  • La règle des 4% (la fameuse que je vais vous présenter maintenant)

 

La règle des 4%

On vient de se le rappeler, la règle des 1% est indispensable à tout projet de croissance ou de changement. C’est la constance qui vous amène des résultats.

Mais cette démarche veut bien dire ce qu’elle veut dire : chaque jour, vous devez vous pousser un peu. C’est pourquoi on l’appelle la règle des 1%, c’est facile à retenir.

Mais le chiffre de 1% est faux.

Steven Kotler a découvert que 4% est un taux de dépassement optimal dans l’univers du fitness.

Et le plus intéressant est qu’il semblerait que cette règle, vous puissiez la transposer à n’importe quel domaine. Les dernières recherches sur notre capacité à entrer en mode hyperconcentration (flow) semblent montrer que la tâche à réaliser doit être suffisamment difficile pour étendre notre cercle de compétences mais pas suffisamment pour éviter de détruire notre motivation.

Et le chiffre qui ressort de ces recherches est que 4% est le seuil parfait lorsqu’on cherche à étendre nos capacités.

Alors, je ne vous dirai pas de prendre ce chiffre pour argent comptant, parce qu’à la rigueur… On s’en fiche. D’autres études présenteront des contrevérités, diront que c’est faux, que c’est pas 4% mais 5,2%… C’est clairement un débat sponsorisé par la marque Doliprane.

Ce que je veux que vous retenniez, c’est le concept.

Par exemple, si votre maximum de pompes à l’entrainement est 100, que vous pensez être au bout du bout et que c’est impossible pour vous d’en faire plus, alors respirez et poussez vous à en faire 4 de plus. Et ainsi chaque semaines, vous allez pousser un tout petit plus pour améliorer vos performances et votre résistance.

C’est pareil dans la vie en général. Dès que vous sentez que vous atteignez vos limites, poussez vous un tout petit peu plus, de manière consciente, contrôlée et réfléchie. Avec le temps, et sans vous en rendre compte, vous allez devenir plus résistant, plus compétent, plus confiant, plus courageux, plus tout!

Alors je vous laisse méditer là dessus :

Quels sont les secteurs de votre vie où vous auriez tout intérêt à utiliser cette approche? Quelles petites actions pouvez-vous mettre en place dès maintenant qui seront bénéfiques à votre vie à long terme?

Prenez ces décisions et passez à l’action.