Qu’est-ce que la motivation ? Comment fonctionne t’elle? Peut elle être développée? Voyons ensemble comment vous pouvez utiliser cette ressource et en tirer profit

WARM UP

Je ne peux pas vous dire le nombre de fois où j’ai entendu des amis, connaissances, collègues de travail me dire un truc du genre :

« ohf… j’ai la flemme, je le ferai plus tard »
« Faudrait que je me remette au sport, mais ça va être tellement dur… »
« J’adorerais développer mon propre projet, mais c’est trop compliqué en ce moment »

Ça vous est familier?

Si vous voulez changer quoi que ce soit dans votre vie, votre santé, votre corps, votre mental, votre carrière et j’en passe, vous devez comprendre ce qu’est la motivation et comment celle-ci fonctionne.

Car vous en aurez besoin tout au long de votre vie et surtout, très peu de personnes en connaissent ses rouages et ses raccourcis (car oui, il y en a).

Dans la société actuelle, trop de personnes comptent sur l’apparition quasi miraculeuse de la motivation pour passer à l’action.

Mais j’ai un secret pour vous…

Ceux qui changent, ceux qui réussissent, ceux qui se transcendent, ne sont pas naturellement dans un état de motivation constant.

Ils ont seulement compris que la motivation peut être créée de toute pièce, et vous le pouvez aussi!

La motivation est un état, comme le bonheur ou le malheur. Elle n’est alors pas constante et même plutôt passagère.

Le principal secret derrière la motivation c’est d’intégrer que vous ne pouvez pas toujours compter sur elle pour faire les choses.

Michael Jordan n’était pas tous les jours motivés pour aller à l’entraînement. Raphael Nadal non plus. Steve Jobs n’avait parfois pas envie d’aller développer de nouveaux produits et Picasso n’avait pas toujours envie de dessiner.

Non.

Mais ce qu’ils avaient compris, c’est comment fonctionne la motivation. Comment fonder les bases d’une motivation durable et en son absence, comment générer la bonne formule pour la faire émerger.

Et ça, je vais vous le résumer en deux mots :

Sentiments & Mouvement.

Alors, prêt à rentrer dans les secrets (pas du tout gardés) de la motivation?

En avant!

CHAPITRE 1

Qu'est-ce que la motivation ?

Si vous pouvez le rêver, vous pouvez le faire

Walt Disney

La motivation a ce quelque chose de magique qui nous donne des ailes. Elle nous transporte et initie une force incroyable qui nous permet de passer d’un état de doute à un état de transcendance.

La motivation c’est cet état étrange qui ouvre le champ des possibles et qui nous amène toujours au même questionnement : « …et si c’était possible finalement? ». J’adore ce sentiment. Celui où tout semble à porté de main. Pas vous?

En psychologie, la motivation à un sens bien précis :

« Ensemble des facteurs dynamiques qui orientent l’action d’un individu vers un but donné, qui déterminent sa conduite et provoquent chez lui un comportement donné ou modifient le schéma de son comportement présent ». [Source CNTRL – Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales ]

Action. Comportement. Schéma.

Voici 3 mots que vous devez garder en tête, ce sont ces derniers qui vous donneront les clés de la motivation.

« Le mouvement entraîne l’action » – Anthony Robbins –

Si la motivation passe par la mise en action, c’est bien le mouvement qui entraine l’action. L’un ne va pas sans l’autre. Le mouvement va directement influencer votre comportement, donc vos émotions. L’objectif ici est que vous ayez les clés utiles pour une motivation puissante et durable.

Avant de découvrir ensemble sur quelles bases repose effectivement la motivation, il est important de savoir de quoi l’on parle.

Pour moi, la motivation c’est le carburant du moteur. J’aime cette image car elle se représente bien mieux qu’une définition purement académique.

Pas de carburant, pas de mouvement.

On agit alors passivement, ou de manière « amotivée » (on en parlera dans le prochain chapitre). La vie n’est pas un long fleuve tranquille comme le dit l’adage et pour surpasser les obstacles qui se présenteront devant vous, vous devrez sans cesse trouver de nouvelles solutions et vous réinventer. C’est un processus infini. Vous avez donc besoin de trouver en vous la force nécessaire qui vous fera passer d’un état passif à un état actif; et ça, c’est ce qu’on appelle la motivation.

L’étymologie du mot motivation vient du latin « Movere » qui signifie se déplacer, être en mouvement – « Movere » est également la racine latine du mot « émotion » et nous verrons au cours de ce guide le lien indissociable qui existe entre la motivation et les émotions – .

Vous comprenez mieux maintenant le lien que je fais entre mouvement et action.

Cela signifie simplement que la motivation est sensée être le début et la source de tout mouvement ou activité.

Le pourquoi.

Maintenant, c’est bien beau de dire tout ça, mais concrètement quel est son rôle?

On peut lui attribuer trois fonctions :

  1. La motivation est le moteur qui assure le démarrage d’une activité (l’activité de cuisiner)
  2. Elle indique la direction de l’activité (cuisiner pour manger)
  3. Elle assure la persévérance vers l’objectif visé (être prêt à souffrir en coupant les oignons parce qu’on adore la tarte à l’oignon)

La persévérance est un sujet important car elle est nécessaire pour surmonter les obstacles qui pourront apparaître sur le chemin. On parle également souvent de résilience physique et émotionnelle, ce qui sera une thématique transverse à tout ce livre car au fond, développer sa motivation, son mental et sa capacité à performer a pour principal but de trouver une capacité de rebond en cas d’échec ou de difficulté.

En sommes, la motivation est un ingrédient au bonheur et à la performance.

C’est super car vous commencez à le comprendre. Néanmoins, nous venons tout juste d’entamer notre mouvement ensemble.

Je vous invite à continuer notre chemin ensemble et à passer à l’action!

PASSEZ À L'ACTION

Relisez la définition de la motivation que nous avons vu dans ce chapitre.

Maintenant, sans vous référez à ce guide, répondez à la question suivante :

« Qu’est ce que être motivé signifie pour vous? »

Écrivez ceci dans votre journal ou dans sur une feuille blanche.

Cet exercice a pour but de vous aider à vous approprier à votre manière les concepts cités et ainsi ouvrir votre esprit à de nouvelles idées.

CHAPITRE 2

La base se sont les sentiments

Ce que vous ressentez vous le vivez.

Le pouvoir que les émotions et sentiments ont sur notre vie a quelque chose de magique.

Du simple fait que vous allez penser d’une manière positive ou négative, votre corps va changer d’apparence tout comme le monde qui vous entoure.

J’aime beaucoup une idée de Michael Neill, un coach international reconnu :

l’inside-out.

Nous faisons l’expérience du monde de l’intérieur vers l’extérieur.

Regardez, prenons un exemple concret.

Il est 20h, votre journée s’est déroulée de manière normale et vous allumez la télévision pour regarder les informations. Durant les 30 minutes suivantes ont ne vous sert que maladie, danger, violence, inégalité et j’en passe.

Dans votre esprit tout change. Les pensées maintenant en action prennent une tournure négative ce qui se reflète directement sur votre manière de vous représenter « la réalité ».
À l’inverse, si vous sortez du cinéma après avoir vu un super film d’action durant lequel vous avez pu vous identifier au héros, où le monde est sauvé par ses prouesses extraordinaires et sont empathie légendaire, je suis prêt à parier que votre état est plus positif.

Peut être vous sentez vous même héroïque, non?

Ce que nous pensons devient notre réalité, ne serait-ce qu’un instant et les sentiments que nous éprouvons sont le fruit direct de nos pensées.

L’inside-out apporte une vision du monde totalement différente.

Cela voudrait dire qu’au final tout ce qui se passe dans notre tête est plus ou moins irréel car fondé sur notre propre perception du monde. Et donc, que pour élargir celle-ci nous n’avons qu’à adopter des pensées différentes.

Les pensées sont malléables, les sentiments le sont donc également et le comprendre représente le premier pas pour agir sur sa motivation.

Alors sur quels sentiments repose la motivation ?

Il y en a 6 principaux, et chacun doit être présent pour une motivation maximale :

  • Le sentiment d’autonomie : « quand je me sens libre d’exprimer mes choix, je me sens motivé ».

  • Le sentiment de compétence : « quand je me sens compétent dans mon job, je suis motivé ».

  • Le sentiment d’appartenance : « quand je me sens intégré à mon équipe/groupe, je suis motivé ».

  • Le sentiment de plaisir : « quand je prend du plaisir à faire ce que je fais, je suis motivé ».

  • Le sentiment de progrès : « quand je me vois faire des progrès, je suis motivé à continuer ».

  • Le sentiment d’engagement : quand le sens de mon action me parle, je suis motivé ».

L’engagement est particulièrement important car il représente votre ingrédient motivationnel :

votre pourquoi.

PASSEZ À L'ACTION

Prenez 5 minutes avant d’enchaîner sur la suite.

Si vous lisez ce guide, c’est peut être par pure curiosité, mais il est fort à parier que c’est surtout dans l’optique de vous motiver à faire quelque chose.

Ramenez votre esprit précisément là dessus.

Maintenant, prenez une feuille et donnez vous une note de 1 à 10 pour chacun des 6 sentiments :

Les questions sont valable pour un sport, un projet, un job, etc…)

  1. Autonomie : A quel degré te sens tu autonome ? – / 10

  2. Compétence : Penses tu avoir acquis un degré de compétences suffisant pour être en mesure de pratiquer comme tu le désires ? – / 10

  3. Appartenance : À quel degré te sens tu proche de ton équipe ? – / 10

  4. Plaisir : Quel degré de plaisir éprouves tu dans ta position actuelle ? – / 10

  5. Progrès : As tu le sentiment de progresser ou de stagner ? – / 10

  6. Engagement : Lorsque tu dois t’y mettre, te sens tu naturellement motivé ou dois tu faire preuve d’une forte volonté ? – / 10

  7. Sens : Sais tu pourquoi tu fais ce que tu fais ? Peux tu lister tout ce qui fait que c’est important pour toi?

Cet exercice a pour but que vous puissiez identifier rapidement quels sentiments ne sont pas au top, donc ceux sur lesquels vous devez travailler.

Soyez honnête envers vous même, c’est le seul chemin possible vers la croissance.

< 4 = faible
< 4 – 6 > = moyen
> 7 = fort

CHAPITRE 3

Les différents types de motivation

Parfois vous vous sentez très motivés, parfois moyennement, parfois peu et parfois pas du tout. Notre motivation n’est pas constante, nous le savons tous. Néanmoins ce que la plupart d’entre nous ne savons pas c’est qu’il existe différents niveaux de motivation qui sont chacun reliés à des facteurs spécifiques.

Les connaître, c’est poser un oeil nouveau sur son propre comportement et par conséquent, mieux comprendre le monde qui nous entoure.

La motivation se décompose dans un premier temps en deux types :

La motivation extrinsèque

« Intervient dans les situations où le comportement répond à des objectifs instrumentaux (obtenir une récompense ou éviter une sanction, par exemple) ».

La motivation intrinsèque

« En jeu lorsqu’une activité est réalisée pour le plaisir et la satisfaction qu’elle procure ».

[https://www.cairn.info/revue-bulletin-de-psychologie-2006-4-page-351.html]

Illustrons ceci en prenant l’exemple de ce qui se passe dans le monde de l’entreprise.

Au début de l’ère industrielle, nous avons assisté à l’apparition du management qui avait pour but de faire respecter les règles en vigueur et de vérifier la productivité des salariés. Nous sommes à une époque durant laquelle le salarié se comporte selon les règles établies et fait son travail pour avoir un salaire et éviter les punitions.

Le travail à la chaîne et la création de l’Organisation Scientifique du Travail dont Frederick Winslow Taylor a posé les bases illustre bien l’adaptation de l’entreprise à ce système.
Il ne repose que sur la motivation extrinsèque. Je vais travailler à l’usine dans l’espoir d’un salaire, payé en fonction de ma productivité, et je fuis le travail mal fait qui me mènerait tout droit au licenciement.

Au XXIème siècle, ce concept de la motivation est dépassé. En effet un nombre faramineux de tâches sont aujourd’hui automatisées et le monde dans lequel nous vivons demande une souplesse et une agilité de tous les instants, soit bien plus de créativité dans nos métiers qu’avant.

C’est ce que Daniel H. PINK nomme motivation 2.0 et motivation 3.0.

Son constat est sans appel : les leviers motivationnels efficaces sont connus et testés depuis les années 50 par les scientifiques du monde entier et ne sont pas utilisés par les entreprises. Le monde des affaires continue d’évoluer sous l’égide de la motivation 2.0, qui repose principalement comme nous l’avons vu sur la motivation extrinsèque.

Le monde a évolué, tout comme nos sociétés et nos attentes. Mais l’homme a t’il changé, lui?
Absolument pas.

La pyramide de la hiérarchie des besoins d’Abraham Maslow reste inchangée :

Maslow Quentin Viard

L’ordre reste inchangé, bien que peut être le WIFI puisse devenir la base de nos besoins, tellement son impact sur notre sécurité et nos liens sociaux est important.

Notre société occidentale est à un stade où la violence est rare (quoi qu’on en dise, les statistiques sont sans appels), où la faim et la soif sont rares, et où le gouvernement, surtout français, est tellement présent auprès de la population que les besoins physiologiques et de sécurités sont déjà assouvies avant que nous ayons vraiment eu besoin de leur courir après.

L’Homme veut dorénavant créer et produire pour le plaisir. Il a besoin de donner un sens à son travail, un sens qui dépasse sa rémunération, ses bonus et autres récompenses.

L’épanouissement personnel et la motivation intrinsèque sont enlacés l’un à l’autre. Ils sont indissociables.

Une nouvelle vision de la motivation est alors nécessaire.

La théorie de l’autodétermination de Deci & Ryan

Nous venons de voir que la motivation peut être divisée en deux catégories – la motivation extrinsèque et la motivation intrinsèque – je vous propose maintenant de rentrer encore un peu plus dans le détail avec le continuum de Decy & Ryan, qui aborde les 5 types de motivations.

Autodétermination Quentin Viard

L’amotivation

Dans cette situation, l’individu n’établie aucune corrélation entre ses comportements et les résultats qu’il obtient. Il suppose que les résultats sont indépendants de sa volonté, il est alors non motivé et résigné.

Pour faire simple, l’amotivation est une absence totale de motivation.

La motivation extrinsèque liée à une régulation externe

Le comportement va être orienté à l’aide de récompenses ou bien de punitions.
Exemple : Un écolier se tait à l’école pour éviter d’être puni. L’enfant ne se perçoit pas comme déterminant de son propre comportement. Clairement, s’il pouvait parler tout le temps avec ses camarades, il le ferait.

La motivation extrinsèque liée à l’introjection – [Premier niveau de la motivation]

Le comportement qui était au départ soumis à une contrainte externe est intériorisé et semble devenir normal (ou normé).
Exemple : dès mes premières années, mes parents m’ont obligé à apprendre le ski. Évoluer dans le froid, la neige et le brouillard, le tout avec la nausée dans le bus, est tout sauf une partie de plaisir. Mais maintenant, j’aime ça (je ne prends plus le bus, donc plus de nausées).

La motivation extrinsèque liée à l’identification [Deuxième niveau de la motivation]

Le comportement est maintenant valorisé et l’individu le considère comme choisi.
Exemple : Maintenant j’aime le ski, le froid et la montagne en général car il me permet de me dépenser, de passer du temps avec mes amis et d’éprouver de fortes sensations que j’adore. C’est moi qui choisi d’aller skier, et la nausée est plus causée par le génépi que par le bus (ici c’est pareil, c’est moi qui est choisi).

La motivation intrinsèque [Troisième niveau de la motivation]

C’est la motivation qui dure, qui donne de l’énergie. Elle vient de l’intérieur et nous fait pratiquer une activité par simple plaisir et satisfaction.
Exemple : Je lis ce livre car je prends plaisir à apprendre de nouvelles choses ; Je fais ce travail car il me procure du plaisir et que j’y trouve du sens ; Je réalise telle activité car j’ai la sensation d’y relever un défi.


Dans ce dernier cas (celui de la motivation intrinsèque), je suis persuadé que vous avez noté une nette différence de style avec les niveaux précédents. Nous entrons dans le monde interne. Celui des pensées qui nous poussent et nous hantent. L’endroit d’où surgissent nos plus belles réalisations comme nos pires accomplissements.

Là où en réalité tout se passe.

Avez vous déjà eu le sentiment d’être fou/folle? Celui de ne pas être capable de réaliser quelque chose? Vous êtes-vous déjà dit :

« Je ne suis pas assez compétent pour faire ci! »,
« je ne m’y connais pas assez pour faire ça toute seule! », 
« Je vais me ridiculiser!».

La bonne nouvelle c’est que c’est normal.

Nous évoluons tous dans un monde composé uniquement de nos pensées. Entre 2000 et 3000 nous assaillent chaque heure; 60 000 chaque jour. Certaines sont de passages, d’autres plus récurrentes et d’autres encore tournent tellement longtemps dans notre esprit qu’elles finissent par se transformer en croyances.

Juste une question. Savez vous ce que sont les sentiments?
Qu’est ce que la peur? Qu’est ce que la joie? Qu’est ce que le dégoût? Etc…

Et encore plus intéressant, pourquoi certains vont ils par exemple rechercher la peur alors que d’autres vont à tout prix l’éviter?

Je me représente les émotions via deux composantes.

La réaction biochimique et réflexe

Lorsque je vois un danger, je n’ai pas le temps de penser consciemment mais certains comportements réflexes sont ancrés dans mon patrimoine génétique et une cascade de messagers chimiques (hormones et neurotransmetteurs) se mettent en action dans mon corps pour que je me mette en position de fuite ou de lutte.

Cela fonctionne de la même manière pour la joie, le dégoût, la colère, et la tristesse :

Un stimuli externe, retransmis en interne, qui déclenche une réaction biochimique puis un comportent externe.

Le déclencheur psychologique et physique :

Baissez la tête, rentrez les épaules, courbez un peu le dos, affaissez le coins de vos lèvres et restez comme ça quelques minutes, vous verrez ce que c’est que de se sentir déprimer. La respiration devient plus lourde, le corps également. Vous avez la sensation de porter le poids du monde sur vos épaules.

À l’inverse tenez vous droit, relevez la tête et ouvrez la poitrine en arborant un sourire radieux et vous sentirez rapidement votre humeur changer pour le mieux.

Ça c’est pour le côté physique, mais cela fonctionne exactement sur le même principe concernant votre psychologie.

Les sentiments qui nous font vivre et réagir au monde qui nous entoure ne sont finalement que les émissaires de nos pensées. Elles en découle directement et sont bien plus malléables que vous ne le pensez.

L’application qui nous intéresse maintenant, c’est comment pouvez-vous mettre à profit cette plasticité au profit de votre motivation.

PASSEZ À L'ACTION

Faisons un exercice !

Vous vous sentez bien? Mettez vous à penser à un moment de votre vie qui vous a rendu particulièrement triste. Replongez vous dedans, ressentez ce que vous avez éprouvé à ce moment précis. Sentez le au plus profond de votre être comme si vous y étiez.

Comment vous sentez vous maintenant? Un peu moins bien? Terriblement moins bien? Très triste?

Je ne peux pas vous laisser comme ça! On arrête tout de suite et on va penser ensemble à autre chose.

Choisissez maintenant un moment où vous avez éprouvé l’amour le plus pure, ou encore un moment de bonheur qui ne peut être définie avec des mots tellement l’émotion était puissante et vibrante. Ou encore un moment durant lequel vous vous sentiez invincible. Concentrez vous dessus. Remémorez vous les images, les sons, les couleurs, ressentez précisément et aussi intensément que possible la scène.

Ça va mieux n’est-ce pas? Normalement oui.

Vous venez d’être témoins de l’implication directe des pensées et de la posture sur vos émotions.

CHAPITRE 4

Optimisez votre propre motivation

Voilà le truc…

Votre motivation peut être optimisée, et nous allons voir comment.

Mais vous devez avant tout comprendre quelque chose de fondamental.

La motivation ne dure pas

Enfin plutôt, en optimisant votre motivation, vous lancerez un mouvement de long terme. Elle pourra s’épanouir sur plusieurs mois voir plusieurs années.

Mais certains jours, malgré tous les mécanismes du monde et le travail que vous aurez effectué en amont, elle sera inexistante.

Nada, Niet, nothing, walou, niente.

Et c’est ok. Ça arrive.

Ça arrive souvent même.

Pour ça, vous allez devoir apprendre à vous auto-coacher.

Oui, vous m’avez bien compris.

On n’a pas TOUT LE TEMPS besoin d’un coach. Il y a tout un chemin que l’on peut d’abord parcourir seul.
Alors ce que je vous propose, c’est de découvrir ce qui vous motive vraiment.

Il va s’agir de découvrir ce qui vous fait vous lever le matin avec le sourire et l’envie d’en découdre, ce qui vous inspire à avancer dans tous les domaines de votre vie et vous apporte les connaissances nécessaires à vous propulser vers vos objectifs et vos rêves.

Autant vous dire que les informations et révélations que vous découvrirez grâce à l’auto-coaching et leur impact sur votre motivation vont au delà du génial.

La capacité à se motiver est la compétence la plus critique que vous puissiez avoir dans un monde où la distraction est omniprésente.

Apprenez à garder VOTRE cap!

Savoir comment vous motiver de manière à maximiser vos forces et surpasser vos traits de caractère personnels et les croyances qui vous retiennent peut créer un momentum énorme vers votre futur idéal, comme rien d’autre ne le peut.

L’auto-motivation mène petit à petit à une meilleure résilience et boots également d’autres traits admirables tels que la discipline et la persévérance, des qualités indispensables quelles que soit votre activité.

Malheureusement, la motivation est un sujet délicat pour beaucoup de gens car ils ne connaissent pas le pourquoi ils veulent ce qu’ils veulent.

L’auto-coaching autour de l’auto-motivation passe par une honnêteté totale envers soi-même à propos de ce qui nous énergise et nous rend enthousiaste vis à vis de nos objectifs et rêves.

Quand vous savez ce qui vous anime, le chemin vers le succès (votre définition) et la paix intérieure devient claire.

Vous atteindrez rapidement de nouveaux sommets de joie dans votre vie personnelle et dans votre travail, avec aucun « blocage » ou manque d’inspiration que nombre de personnes affrontent au quotidien.

Et la meilleure partie est que vous allez bien plus vous éclater sur le chemin!

Grâce à l’exercice que nous allons appliquer ci-dessous, dans lequel nous allons nous servir de la hiérarchisation des besoins d’Abraham Maslow, vous allez vous approcher un peu plus de cette vérité.

La hiérarchie catégorise les besoins fondamentaux dont chaque être humain fait l’expérience durant sa vie, avec à son sommet « la réalisation de soi », ou « l’accomplissement ».

PASSEZ À L'ACTION

Trouver sa vraie motivation consiste à cibler ses besoins, mais aussi ses désirs.

Oui, ce sont des choses liées mais différentes, vous allez vite le remarquer.

D’abord, lisez chaque partie ci-dessous. Ensuite questionnez vous sur chacun des items et notez votre réponse.

Ne vous laissez pas endormir par la simplicité apparente des questions et soyez 100% honnête. Vos réponses mettront instantanément en évidence les éléments qui influent sur votre prise de décisions, votre état d’esprit, les actions et comportements autour de votre propre motivation.

Utilisez ces connaissances pour rester concentré quand vous faites face à des obstacles et challenges, dans votre vie et votre travail.

Sûreté et sécurité

Nourriture, abris – tout ce dont vous avez besoin pour vous sentir sûr et en sécurité, de toute les manières possibles. Cela peut se manifester par un job avec des revenus réguliers et plan retraite, un désire de vivre une relation stable et durable avec un partenaire, un désire de créer des revenus consistant dans votre activité, etc…

À quel point la sûreté et la sécurité vous motive et influence vos décisions?

Note : 1 – 2 – 3 – 4 – 5

(1 = ne me motive pas du tout – 5 = Facteur de motivation massif pour moi)

Variété

Ici, il s’agit de votre désire de profiter des surprises de la vie et de sa spontanéité. Si vous valorisez la variété, vous êtes motivé par un profond désire de liberté. Vous adorez vous l’excitation et vous amuser. Ce désire peut se manifester comme un amour des voyages, des rencontres, des nouveaux projets, de sports à adrénaline, ou d’une variété de partenaires et de relations romantiques.

À quel point la variété vous motive t’elle et influence vos décisions?

Note : 1 – 2 – 3 – 4 – 5

Connexion

Il s’agit de faire l’expérience et d’apprécier la communauté. Cela peut se manifester par un désire d’entretenir des relations fortes avec sa famille, une profonde amitié. Vous pouvez vous sentir incomplet et déconnecté ou isolé à moins que vous fassiez partie d’une organisation ou d’un système de croyance tels qu’une organisation spirituelle ou un club de lecture hebdomadaire.

À quel point ce besoin de connexion vous motive t’il et vous influence dans vos décisions?

Note : 1 – 2 – 3 – 4 – 5

Importance

Si vous recherchez l’importance cela veut dire que vous voulez être reconnu pour votre contribution et que vous voulez être unique et sortir de la foule. Le désire de se sentir important peut se manifester telle un besoin urgent de grimper les échelons d’une entreprise ou de collectionner les prouesses, éloges et possessions matérielles.

À quel point êtes vous motivé par le besoin de vous sentir important, et combien influence t’il vos décisions?

Note : 1 – 2 – 3 – 4 – 5

Croissance

La croissance concerne l’apprentissage, l’expansion de ses expériences et la stimulation intellectuelle. Vous êtes dans une démarche d’accumulation de connaissances et d’évolution en tant qu’être humain. Dans les affaires ce désire se manifeste par un besoin prépondérant de d’amélioration, d’innovation et d’amélioration de la performance au travail, des techniques et stratégies d’affaires.

À quel point la croissance vous motive t’elle et influence vos décisions?

Note : 1 – 2 – 3 – 4 – 5

Contribution

Vous rêvez d’avoir un impact positif sur le monde, de faire de bonnes actions ou de changer des vies. Cela se manifeste par par le désire de donner de l’argent, du temps ou des compétences aux autres, de réaliser des actes philanthropes ou de choisir un travail qui vous permet de servir les autres.

À quel point la contribution vous motive t’elle et influe sur vos décisions?

Note : 1 – 2 – 3 – 4 – 5

ALLONS AU DELÀ DE VOS DÉSIRS

Au delà de vos désires, il existe 5 autres besoins majeurs auxquels vous devez réfléchir quand il s’agit de mieux vous comprendre. Quand les désires influencent les décisions, ces éléments influent sur vos pensées, vos sentiments, actions et comportements.

L’amour

L’élément le plus commun et universel. Le besoin d’amour est une partie importante de notre humanité. C’est un élément qui sous-tend nombre de nos actions.

À quel degré ce besoin d’amour vous motive t’il et influence vos actions et comportements?

Note : 1 – 2 – 3 – 4 – 5

L’appartenance

Du moment où nous sommes nés, nous avons besoin d’appartenir et d’être membre à part entière d’un groupe ou d’une communauté. Nous voulu être inclus par les autres et nous sentir accepté par la société.

À quel point ce besoin d’appartenance vous motive t’il et influent sur vos actions et comportements?

Note : 1 – 2 – 3 – 4 – 5

Mérite

Nous voulons tous nous sentir méritant. Ce besoin puissant est la raison pour laquelle un rejet de n’importe quelle nature nous blesse autant. Le sentiment de mérite est également connecté à la confiance et l’estime de soi.

À quel degré votre besoin de vous sentir méritant vous motive t’il et influence vos actions et comportements?

Note : 1 – 2 – 3 – 4 – 5

Suffisance (dans le sens « suis-je assez?)

Celui là, presque tout le monde se débat avec : le sentiment de se sentir « insuffisant ». Cela nous amène directement à surcompenser. On se change en « je dis oui à tout » et en perfectionniste. Si vous ne vous sentez pas comme suffisant, vous vous pousserez toujours à faire plus, être plus et achever plus.

À quel point votre sentiment de suffisance vous motive t’il et influence vos actions et comportements?

Note : 1 – 2 – 3 – 4 – 5

Confirmation

Il s’agit de se sentir apprécié et reconnu pour vos efforts et accomplissements. Nous voulons être vus, entendus et désiré par les autres. C’est dans notre nature d’êtres humains.

À quel point mon besoin de confirmation me motive t’il et influence mes actions et comportements?

Note : 1 – 2 – 3 – 4 – 5

Retour au sommaire

Copyright 2021 © Tous droits réservés Quentin Viard